Accueil Les règles du jeu Table des matières Incipit Qui ?

Psychotropes

Chaque journée était caractérisée par un médicament différent. La maison de la via Sangallo avait un grand couloir à la fin duquel il y avait un panier : le panier des psychotropes. Les habitants de la maison les mélangeaient avec brio. D’un air ravi, l’un conseillait à l’autre le Zoloft, sur une longue durée, il est excellent – oui, il diminue l’excitation sexuelle, mais il aide à retarder l’éjaculation. Neurontin – stabilisateur de l’humeur – à mélanger savamment avec le Tavor, sans oublier le Lexotan de temps en temps. Dans le panier des psychotropes apparaissaient parfois subrepticement d’autres médicaments : en particulier le Gaviscon, Malox, Pariet, Axagon – les élixirs qui adoucissaient les jours d’après fête, ou d’avant examen – l’estomac est le premier organe atteint en cas de somatisation du stress. Bien évidemment, à chacun son credo pour les maux de tête : Aspirine, Froben, Ibuprofène, Aulin, Oki, Tachipirina. Je ne crois pas à la médecine, mais je crois à la pharmacologie.

texte précédent : Jouets cassés texte suivant : Conversions