Accueil Les règles du jeu Table des matières Incipit Qui ?

Méduse

Je vais profiter de ce moment où le village sur la colline d’en face semble un dessin éclairé par la dernière lumière du jour et où, comme par miracle, les moustiques ne sont pas en train de me piquer et le temps semble suspendu, comme en apnée. Je regarde autour de moi et ne comprends pas ce qui produit cette impression, pourquoi cette immobilité, pourquoi je me sens maintenant comme un rescapé, le seul qui n’est plus touché par le flux du temps qui s’écoule. J’écoute. Cela dure une minute, ou deux peut-être. Puis j’entends un bruit différent : le premier grillon a commencé son chant. La nuit souligne son arrivée avec un souffle d’air frais. Le temps a repris son cours, je ne suis plus seul, entouré par cette campagne qui vibre dans le noir. Mais ce moment précis, cet instant figé et éphémère, après que la dernière cigale ait arrêté de chanter et avant que le premier grillon ne prenne le relais, ce moment est l’immobilité merveilleuse et ébahie dans laquelle je voudrais être pétrifié.

texte précédent : Cécile texte suivant : Étoiles filantes